dimanche, juillet 14News That Matters
Shadow

Grounds : la marque de chaussures japonaises qui défie les conventions

Vous aimez les chaussures qui sortent de l’ordinaire ? Vous êtes à la recherche d’un style unique et élégant ? Alors vous allez adorer Grounds, la marque de chaussures japonaises qui défie les conventions.

Dans le monde effervescent de la mode, certaines marques se démarquent par leur capacité à fusionner traditions séculaires et tendances modernes. C’est exactement ce que la marque japonaise Grounds accomplit avec brio. Fondée sur une passion pour les chaussures et imprégnée de l’héritage artisanal japonais, Grounds incarne l’élégance intemporelle avec une touche de modernité. Plongeons dans l’univers de cette marque unique, de ses origines à son marketing innovant.

Origines et Inspiration :

Grounds est une marque de chaussures créée par Mikio Sakabe en 2019. Elle se caractérise par ses semelles extérieures originales et volumineuses, qui donnent une impression de légèreté et de dynamisme. Les chaussures sont réalisées avec des matériaux innovants, comme le plastique, le caoutchouc ou le tissu, et des couleurs vives, comme le rouge, le bleu ou le vert. Les modèles sont inspirés par des thèmes variés, comme l’espace, la nature ou la science-fiction. Les chaussures de grounds sont conçues pour être le point de départ du style, en créant une nouvelle image de l’être humain à partir des pieds

Grounds est née au Japon sous le nom de Giddy Up, avant de changer de nom et de s’exporter à l’international. La marque est le fruit de la collaboration entre deux designers talentueux : Mikio Sakabe et Shueh Jen-Fang. Tous deux sont diplômés de la prestigieuse école de mode belge La Cambre, et ont travaillé pour des maisons de couture renommées comme Dior, Balenciaga ou Comme des Garçons.

Leur philosophie ? Créer des chaussures qui expriment la personnalité et la créativité de ceux qui les portent. Pour cela, ils s’inspirent de la culture japonaise, mais aussi de l’art, de la science-fiction, du sport ou de la nature.                 Le résultat ? Des chaussures aux formes, aux couleurs et aux matières surprenantes, qui ne laissent personne indifférent.

Les origines de Grounds remontent aux traditions ancestrales de l’artisanat japonais, imprégnées d’une profonde connexion avec la nature et d’un respect pour les matériaux authentiques. Cette influence se manifeste dans chaque aspect des créations de la marque, depuis le choix des matériaux jusqu’aux motifs et aux techniques de fabrication.

Par exemple, l’utilisation du cuir de qualité supérieure rappelle la tradition japonaise du tannage végétal, un processus respectueux de l’environnement qui confère aux chaussures une patine naturelle et une durabilité exceptionnelle. Les teintes subtiles et les textures organiques évoquent les nuances changeantes de la nature japonaise, des feuilles d’érable rougeoyantes en automne aux reflets argentés des rivières de montagne.

collaboration with @thespellboundjp

L’esthétique minimaliste et épurée de Grounds puise également son inspiration dans les principes du wabi-sabi, une philosophie japonaise qui célèbre la beauté de l’imperfection et de l’éphémère. Chaque couture, chaque ligne et chaque détail est minutieusement conçu pour capturer l’essence de cette esthétique subtile, créant des chaussures qui incarnent l’élégance simple et intemporelle.

 
Les Créateurs Visionnaires derrière Grounds :

À la tête de Grounds se trouvent deux créateurs visionnaires dont la passion pour les chaussures et l’esthétique japonaise a façonné l’identité distinctive de la marque.

Mikio Sakabe et Shueh Jen-Fang sont un couple de créateurs de mode basés à Tokyo. Ils ont chacun leur propre marque, Mikio Sakabe et Jenny Fax, et sont connus pour leur style original et excentrique.

Mikio Sakabe est né à Tokyo en 1976. Il a étudié les mathématiques à l’université de Seikei, puis la mode à l’ESMOD à Paris et à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers. Il a lancé sa marque éponyme en 2006, après avoir défilé à la Fashion Week de Paris. Il est également le fondateur de sa propre école de mode, Coconogacco, où il forme de jeunes talents japonais.

Mikio Sakabe

Shueh Jen-Fang est née à Taiwan en 1984. Elle a rencontré Mikio Sakabe à l’ESMOD, où elle a étudié la mode. Elle a créé sa marque Jenny Fax en 2010, inspirée par son enfance et ses souvenirs. Ses collections sont souvent romantiques, nostalgiques et ludiques, avec des imprimés floraux, des volants et des motifs enfantins.

Shueh Jen Fang

Les deux créateurs partagent un goût pour l’expérimentation, le mélange des genres et la subversion des normes. Leurs collections jouent avec les codes du masculin et du féminin, du réel et du fantastique, du beau et du laid. Ils utilisent des matériaux variés, comme le plastique, le cuir, la dentelle ou le tulle, et des silhouettes originales, comme des robes asymétriques, des costumes rétrécis ou des manteaux volumineux.

Leurs marques ont été présentées lors de la Fashion Week de Tokyo, mais aussi à Paris, Londres, Shanghai ou Taipei. Ils ont collaboré avec d’autres créateurs, comme Walter Van Beirendonck, Bernhard Willhelm ou Anrealage, et avec des marques comme Nike, Adidas ou Uniqlo. Ils ont également participé à des expositions, des magazines, des films ou des événements culturels.

Les Artisans derrière la Marque :

Au cœur de la marque se trouvent des artisans hautement qualifiés, héritiers d’un savoir-faire transmis de génération en génération. Ces maîtres artisans, véritables gardiens du patrimoine japonais, apportent une attention méticuleuse à chaque détail, de la sélection des matériaux à la finition finale. Leur dévouement à l’excellence artisanale se reflète dans chaque paire de chaussures Grounds, incarnant l’essence même de l’artisanat japonais.

Innovation et Marketing :

Grounds propose des modèles pour hommes et pour femmes, allant des sneakers aux sandales, en passant par les sabots ou les bottes. Parmi leurs créations les plus emblématiques, on peut citer les Jewelry, des chaussures à la semelle transparente et au dessus en résille métallique, les Moopie, des sneakers à la semelle épaisse et au design futuriste, ou encore les Clay, des chaussures en argile qui prennent la forme du pied de l’utilisateur.

La marque a également réalisé des collaborations remarquées avec d’autres créateurs, comme Walter Van Beirendonck, qui a imaginé des chaussures aux motifs psychédéliques, ou Kamawanu, qui a apporté sa touche de tissu traditionnel japonais, ou encore Bernhard Willhelm pour une touche de folie et d’exentrisme 

Pour se faire connaître, Grounds mise sur un marketing innovant et décalé. La marque utilise les réseaux sociaux, notamment Instagram, pour diffuser des photos et des vidéos de ses chaussures, souvent portées par des mannequins ou des influenceurs. Elle organise aussi des événements, comme des défilés, des expositions ou des pop-up stores, pour faire découvrir ses produits au public. Enfin, elle joue sur le côté exclusif et limité de ses collections, qui créent un effet de rareté et de désir chez les consommateurs.

Grounds est donc une marque de chaussures japonaises qui se distingue par son originalité et sa créativité. Elle s’adresse à ceux qui aiment la mode et qui n’ont pas peur d’affirmer leur style. Si vous faites partie de ces personnes, n’hésitez pas à vous procurer une paire de Grounds, et à marcher sur la terre avec légèreté et audace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench